Entité des Nations Unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes

En juillet 2010, l’Assemblée générale des Nations Unies a créé l’ONU Femmes : Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. La création d’ONU Femmes s’inscrit dans le cadre de la réforme de l’ONU qui vise à regrouper les ressources et les mandats pour en accentuer l’impact. 

ONU Femmes est le résultat de la fusion de quatre composantes distinctes du système des Nations Unies dédiées exclusivement à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes à savoir : 

  • La Division de la promotion de la femme (DAW) 
  • L’Institut international de recherche et de formation pour la promotion de la femme (INSTRAW) 
  • Le Bureau de la Conseillère spéciale pour la parité hommes-femmes (OSAGI)  
  • Le Fonds de développement des Nations Unies pour la femme (UNIFEM)

Créée par la Résolution 64/289, ONU Femmes est devenue opérationnelle en janvier 2011 ; elle a une vision d’un monde où les hommes et les femmes ont les mêmes opportunités et capacités, où les hommes et les femmes sont habilités et où l’égalité de genre est prise en compte dans tous les efforts du développement, de la paix et de la sécurité. 

L’ONU Femmes est fondée sur une vision de l'égalité des sexes consacrée dans la Charte des Nations Unies, et travaille pour l'élimination de toutes formes de  discrimination à l’endroit des femmes et des filles, l'autonomisation des femmes et la réalisation de l'égalité entre les femmes et les hommes en tant que  partenaires et bénéficiaires du développement, des droits humains, de  l'action humanitaire, de la paix et de la sécurité.

ONU Femmes dirige et coordonne les efforts des Nations Unies pour faire en sorte que les engagements en matière d'égalité des sexes et la prise en compte du genre se traduisent en actions partout dans le monde.

Le travail de l’ONU Femmes en République démocratique du Congo se focalise sur cinq thématiques prioritaires suivantes : 

  • Participation politique des femmes et le leadership féminin 
  • Autonomisation économique des femmes 
  • Lutte contre les violences sexuelles et basées sur le Genre 
  • Gouvernance, Paix et  Sécurité 
  • Intégration du genre dans les politiques et programmes

Le programme d’ONU Femmes en RDC se fonde sur les enseignements tirés du programme  précédent de l’UNIFEM qui  a été mis en œuvre depuis 2003. Il se réfère aux priorités du DSCRP II de la RDC, de l’UNDAF ainsi qu’aux domaines prioritaires de la femme repris dans la Stratégie globale de l’ONU et des domaines prioritaires identifiés lors des consultations avec les partenaires dans le cadre de l’élaboration de sa stratégie pays.

L’ONU FEMMES RDC travaille depuis quelques années avec les partenaires gouvernementaux et de la société civile pour la mise en œuvre des engagements pris par l’Etat Congolais à travers la ratification des conventions internationales pour l’égalité de genre et l’autonomisation de la femme en RDC.

Actuellement, ONU Femmes travaille sur les programmes et projets suivants :

  • Appui aux droits et participation des femmes congolaises dans le cadre de la Résolution 1325 
  • Etude nationale sur la masculinité en RDC
  • Etude socio-économique selon le genre dans le cadre du programme PIRAM 
  • Elaboration d’une stratégie et d’un plan d’action genre dans le programme PAPAKIN 
  • Contribution de ONU Femmes en soutien inter agence (H4+) au plan d’accélération de la réduction de la mortalité maternelle et néonatale dans les zones de santé de Kenge et Mosango 
  • Projet de Renforcement des capacités institutionnelle et organisationnelle du ministère du Genre à assurer une coordination efficace de la stratégie de la base nationale de genre sexuel (NSGBV)
  • Projet conjoint de prévention et des réponses coordonnées de lutte contre les violences sexuelles dans les provinces Orientale (Ituri) et Nord Kivu ;
  • Réponse multisectorielle d’assistance urgente des enfants et des femmes en République démocratique du Congo.

Dans les perspectives, ONU Femmes développe des stratégies d’autonomisation des femmes dans les secteurs miniers, fonciers, agriculture.