Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida

L’ONUSIDA est le seul Programme des Nations Unies qui conjugue les efforts de onze institutions des Nations Unies – le HCR, l’UNICEF, le PAM, le PNUD, l’UNFPA, l’UNODC, ONU Femmes, l’OIT, l’UNESCO, l’OMS, la Banque mondiale et collabore étroitement avec des partenaires mondiaux et nationaux pour mettre un terme à l’épidémie de sida à l’horizon 2030. En d’autres termes, l’ONUSIDA est un partenariat innovant des Nations Unies qui guide et mobilise le monde en vue de mettre en place un accès universel à la prévention, au traitement, aux soins et à l’appui en matière de VIH. 

Et pour s’acquitter de cette mission, il collabore non seulement avec ses co parrainants des Nations Unies, mais aussi avec  la Société civile, les Gouvernements, le Secteur privé, les institutions mondiales ainsi que les Personnes vivant avec le sida et les plus affectées par ce virus.

Il exprime haut et fort sa solidarité avec ces personnes en vue de défendre la dignité humaine, les droits de l’homme et l’égalité entre les sexes. L’ONUSIDA exécute aussi sa mission en mobilisant des ressources politiques, techniques et financières et en rendant chacun responsable des résultats en communiquant aux agents de changements des informations stratégiques pour les influencer et s’assurer que les ressources sont alloués là où elles auront le plus d’impact.

Sa vision : Zéro nouvelle infection à VIH, Zéro discrimination, Zéro décès lié au sida.

Son siège est basé à Genève Il est dirigé par un Directeur exécutif qui a rang de Secrétaire général adjoint des Nations Unies. L’actuel Directeur exécutif s’appelle Michel Sidibe, d’origine malienne.

Nouvelle stratégie Fast Track

Pour accélérer les progrès vers la fin de l’épidémie, de nouveaux objectifs ambitieux d’accélération de la riposte ont été fixés pour la période post-2015.

Ces objectifs visent à transformer la stratégie « zéro nouvelles infections à VIH, zéro discrimination et zéro décès lié au sida » en des jalons concrets et des points d’aboutissement. Pour la première fois, il existe un consensus mondial  autour de l’objectif 90-90-90. 

L’objectif 90-90-90

L’ONUSIDA estime que, d’ici 2030, le monde peut mettre fin à l’épidémie de sida si 

  • 90% des personnes vivant avec le sida connaissent leur statut sérologique
  • 90 % des personnes connaissant leur statut, reçoivent un traitement 
  • 90 % des personnes sous traitement contre le VIH parviennent à un état de suppression virale, de façon à ce que leur système immunitaire reste fort et à ce qu’ils ne soient plus infectieux

Bénéficiaires des activités de l’ONUSIDA en RDC

Toutes les couches de la population à travers le partenariat actif que l’ONUSIDA a développé avec le Gouvernement- le Ministère de la Santé et ses programmes spécialisés, Programme National Multisectoriel de Lutte contre le sida (PNMLS), Programme national de lutte contre le sida (PNLS), la Société civile dans son ensemble et ses onze agences coparrainantes qui appuient la riposte nationale au VIH/sida.

QUELQUES INTERVENTIONS DE L'ONUSIDA EN RDC

Plaidoyer et renforcement du leadership national dans la lutte contre le VIH/sida

  • Plaidoyer pour la signature de l’engagement du pays par le Président de la République dans le cadre de la Campagne « Protect the goal », lors de la session de la deuxième du Conseil national de lutte contre le sida (CNMLS) le 09 Juillet 2014
  • Appui à l’organisation des Personnes vivant avec le VIH (Union Congolaise des Personnes vivant avec le sida, UCOP+)
  • Appui à UCOP+ pour mettre en place un réseau des jeunes et VIH
  • Appui financier et technique au PNMLS pour l’élaboration du Plan Stratégique National de lutte contre le sida (2014-2017)
  • Appui technique et financier à la relance des activités de l’Initiative des Grands Lacs contre le sida (GLIA)
  • Appui à l’Association pour le Bien-Etre Familial/Naissances Désirables en partenariat avec la Fédération Internationale pour la Planification Familiale (IPPF) pour l’intégration de l’Elimination de la transmission du VIH, de la mère à l’enfant (ETME) dans le paquet minimum des services de santé maternelle, néonatale et infantile
  • Plaidoyer auprès du Gouvernement provincial du Katanga pour le décaissement des fonds liés au profit des activités liées VIH/sida
  • Plaidoyer sur l’Approche-Ville à Lubumbashi et à Mbuji-Mayi pour accélérer la prévention, le traitement des Personnes vivant avec le VIH (PVVIH) par l’appropriation et le leadership des autorités locales notamment les maires et les bourgmestres
  • Lancement (conjointement avec le PNUD) de la Campagne de prévention au VIH par le dépistage volontaire «  Connais tes droits » à Goma et à Mbuji-Mayi
  • Organisation de la Consultation Nationale  sur la Stratégie Mondiale de l’ONUSIDA 2016-2021

Renforcement des capacités

  • Financement participation de plusieurs partenaires de la Société Civile aux conférences et ateliers nationaux, régionaux et internationaux relatifs au sida
  • Appui à la formation des 40 membres du Réseau des Journalistes et Communicateurs pour la Population et le Développement (RCP) sur la prévention d VIH/sida et la lutte contre les violences sexuelles
  • Appui à la formation des 40 membres du Réseau des jeunes Youthim sur l’utilisation des Réseaux sociaux pour la lutte contre le sida
  • Appui technique et financier à l’organisation  des trois éditions  du Forum National de mobilisation du Monde du travail contre le sida, la Tuberculose et le Paludisme (FONAST)
  • Appui financier à la formation des 75 prestataires et 35 agents communautaires de la ville de Lubumbashi sur l’Option B+

Mobilisation des ressources

  • Appui financier et technique au Mécanisme-pays de Coordination du Fonds mondial (CCM) dans l’élaboration de la Note Conceptuelle Unique Tuberculose/VIH pour accéder au financement de USD 374 millions du Fonds mondial

Appui à la collecte des données stratégiques sur le VIH/sida

  • Appui au PNLS dans la collecte des données stratégiques sur le sida

Droits humains et Genre

  • Appui à l’élaboration et à l’adoption de la Loi n°08/11 du 14 Juillet 2008 portant protection des droits des Personnes vivant avec le VIH/sida et des Personnes affectées
  • Plaidoyer de l’ONUSIDA auprès des Associations des Parlementaires de la Francophonie sur la dissolution des lois punitives sur la transmission du VIH/sida au sein des pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre
  • Plaidoyer auprès du Président de l’Assemblée Nationale pour la révision des articles punitifs de la Loi n°08/11 du 14 Juillet 2008
  • Plaidoyer pour la participation d’un représentant des personnes vivant avec le VIH/sida au sein de la Commission National des Droits de l’Homme
  • Plaidoyer au niveau régional pour l’intégration des Droits Humains dans les documents et processus de planification et de financement de la réponse au VIH en Afrique de l’Ouest et du Centre