Attaque de chenilles légionnaires sur les cultures de maïs

2 juin 2017 - Depuis 2016, la culture du maïs en République démocratique du Congo subit une attaque de chenilles légionnaires d’une ampleur non encore évaluée rigoureusement. Selon la Cellule d’Analyse des indicateurs de développement de la Primature, près de 50 des 147 territoires administratifs seraient affectés. Se basant sur une estimation approximative d'environ 500 hectares affectés par territoire, la RDC pourrait voir 25 000 hectares de maïs dévastés, représentant plus de 20 millions de dollars américains de pertes pour les populations locales.

Au-delà des statistiques financières, ces pertes représentent un risque important en termes d’insécurité alimentaire et nutritionnelle car elles représentent également 250 millions de repas.

Un projet de production de semences d’une valeur de près de 2 million de dollars permettrait de produire les nouvelles semences afin de redémarrer la culture du maïs dans les zones les plus affectées.

Télécharger ici la note d'information du Groupe Inter Bailleurs pour l'agriculture et le développement rural en RDC sur la chenille légionnaire d'automne.