Le PAM et la FAO lancent une nouvelle initiative d’appui aux chaînes de valeurs des petits producteurs agricoles dans la province du Tanganyika

20 juin 2016 - Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) lancent un programme d’appui aux chaînes de valeur des petits producteurs agricoles dans les territoires de Kabalo et Nyunzu dans la province du Tanganyika. Celui-ci est financé par le gouvernement de la Suède à hauteur de 10 millions de dollars US et cible 18 000 ménages agricoles dans les territoires de Kabalo et Nyunzu pour les trois prochaines années (2017-2019).

Bâti sur les expériences et leçons apprises du projet « Achat pour le Progrès » en anglais « Purchase for Progress (P4P) », qui a été exécuté au Tanganyika et en Equateur de 2010 à 2015, ce nouveau programme vise le renforcement des moyens de subsistance des petits producteurs agricoles dans la zone ciblée. Plus spécifiquement, le programme vise le renforcement de leurs capacités en matière de production, gestion post-récolte, transformation et accès au marché. Ceci va leur permettre d’améliorer de manière durable leurs productions de façon à dégager des surplus qu’ils vont commercialiser pour augmenter leurs revenus.

En collaboration avec les services étatiques, les variétés à fort potentiel productif et nutritif seront vulgarisées. La population sera sensibilisée aux bonnes pratiques alimentaires, notamment la diversification des aliments. Le programme va contribuer à améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans les communautés.

Pour atteindre ces objectifs, le partenaire de mise en œuvre du projet appuiera la structuration des petits producteurs agricoles en Organisations Paysannes (OP) afin de leur apporter un large éventail d’appuis. Tenant compte des spécificités de la zone et des leçons apprises de la phase pilote, un accent particulier sera mis sur les aspects d’égalité entre sexes, la réconciliation, la cohabitation pacifique et le renforcement de la paix. Des initiatives d’épargne-crédit au niveau communautaire seront soutenues pour faciliter l’accès au micro-crédit.

Le programme est aligné sur les plans nationaux et régionaux de développement agricole ; notamment le « Plan national d’investissement agricole – PNIA 2013 – 2020 », le Programme National de Sécurité Alimentaire (PNSA), le Programme Détaillé de Développement de l’Agriculture Africaine (PDDAA) et la Stratégie internationale de soutien à la sécurité et la stabilisation pour l'est de la RDC communément désigné par l’acronyme anglais I4S.

« Nous sommes très enthousiastes de cette initiative qui va permettre au PAM et à la FAO d’accompagner le gouvernement de la RDC dans ses efforts pour la réalisation des objectifs de développement durable (ODD), notamment l’ODD 2 qui vise à éliminer la faim dans le monde d’ici 2030. Grâce à ce programme, le PAM va augmenter ses achats locaux auprès des petits producteurs agricoles dans le cadre de son assistance alimentaire en RDC. Ceci va permettre de redynamiser les marchés agricoles et de stimuler l’économie locale  », déclare Claude Jibidar, Directeur Pays et Représentant du PAM en RDC.

« Nous nous félicitons du partenariat entre le gouvernement suédois, le PAM et la FAO qui intervient à un moment critique dans la province du Tanganyika. Grâce à l’appui technique aux chaînes de valeurs, les ménages pourront relancer leurs activités agricoles et commerciales. Le projet favorisera également l’autonomisation des femmes, à travers les associations communautaires d’épargne et crédit (AVEC). D’autre part, la FAO facilitera la plantation villageoise d’arbres pour la production de fruits, de bois ou de charbon afin de limiter la déforestation et améliorer la production agricole et alimentaire de manière durable, ce qui va contribuer à la cohésion sociale » ajoute Alexis Bonte, Représentant a.i de la FAO en RDC.

Madame Maria Håkansson, Ambassadeur de Suède en RDC, a pour sa part déclaré : « nous sommes très contents de ce programme novateur qui combine les aspects socio-économiques et financiers pour renforcer les moyens de subsistance des communautés bénéficiaires. A travers ses volets genre et coexistence pacifique, il contribuera à l’amélioration du statut de la femme en milieu rural et à la consolidation de la paix. Le programme intègre de façon particulière, les aspects « moyens de subsistance – genre – cohabitation pacifique » dans le contexte spécifique du Tanganyika ».